Xavier Nayrac

Rubyiste accro au TDD, serial blogger, apprenti data scientist, heureux utilisateur de Vim, accordéoniste.
Si vous vous sentez particulièrement généreux, suivez moi sur Twitter.

Livres de non-fiction lus en 2015

| Comments

J’ai lu beaucoup d’ouvrage de non-fiction l’année dernière (2015). Bien plus que d’habitude. Je voulais partager les titres avec vous pour, peut-être, vous donner quelques idées, mais surtout pour que vous puissiez vous me donner des idées de livres à lire pour 2016.

Fabriquer un sablier à thé électronique 3

| Comments

Comme promis, voici le code de mon sablier à thé électronique. C’est le premier objet que j’ai pensé et fabriqué de A à Z, en me servant d’un arduino pour réaliser d’abord un prototype. Ce qui fait que, même si le résultat est moche, j’en suis fier ;)

Ruby vs Crystal - 2ème partie

| Comments

J’ai testé le langage Crystal le week end dernier. Rien de très poussé, juste 140 lignes de Ruby traduites en Crystal et un benchmark. Je vais tenté de synthétiser mes premières impressions sur ce langage.

Dans cet article mon point de vue est celui d’un développeur Ruby qui cherche à rendre ses programmes plus rapide avec l’aide de Crystal.

Crystal n’est pas Ruby

Si je devais retenir une seule chose, ce serait celle-ci: Crystal n’est pas un Ruby compilé. Si sa syntaxe ressemble beaucoup à celle de Ruby, c’est vraiment un langage différent. La plus grande différence étant qu’il est statiquement typé.

Ruby vs Crystal

| Comments

Après avoir produit quelques variations sur le thème des arbres browniens le week end dernier, le moment semblait idéal pour tester le langage Crystal.

J’ai donc réécrit le programme de base que j’avais fait pour produire des arbres browniens, en supprimant l’UI et en enregistrant (à la place d’une image écran) un fichier image — au format XPM, peut-être le sujet d’un prochain article —.

Je calcule le temps que prends la construction de l’image, sans son enregistrement:

Les arbres browniens - 2ème partie

| Comments

Dans le dernier article, je présentais un code de base en JRuby pour construire des arbres browniens. À partir de ce code de base on peut tester plusieurs variations.

Des couleurs au hasard

Pour cela, quand on gèle une cellule on lui attribue au hasard une valeur entre 1 et le nombre maximum de couleur (ici seulement deux).

Les arbres browniens

| Comments

Ce week end j’ai joué avec les arbres browniens (brownian trees). Ce sont des agglomérats de cellules qui ressemblent vaguement à des arbres, obtenus à partir d’un mouvement brownien. Et le mouvement brownien, c’est cool.

C’est Robert Brown, un botaniste, qui le décrit en 1827 en observant des petites particules qui semblaient bouger toutes seules. Il voit ses particules avoir la tremblote, mais sans pouvoir expliquer pourquoi.

C’est d’autant plus cool qu’en 1905, en donnant l’explication du mouvement brownien, Albert Enstein va fournir la preuve de l’existence des atomes.

Le mouvement brownien c’est simplement les atomes qui cognent dans tout les sens sur des particules.