Xavier Nayrac

Rubyiste accro au TDD, serial blogger, apprenti data scientist, heureux utilisateur de Vim, accordéoniste.
Si vous vous sentez particulièrement généreux, suivez moi sur Twitter.

Bien débuter avec Vim: conseil numéro deux

| Comments

Niveau : facile

Abandonnez la souris

Moins utiliser la souris est une des principales motivations qui m’ont décidé à passer sur Vim, il y a maintenant un an et demi. Histoire d’avoir moins de crampe à la fin de la journée. Et le pari est réussi. En quelques mois, toutes les douleurs que je ressentais systématiquement à l’épaule et au poignet en fin de journée ont totalement disparues.

Vim transforme votre clavier en un joypad géant d’une centaine de boutons, profitez en ! Chaque fois que vous passez du clavier à la souris, et vice-versa, vous perdez du temps - c’est vrai que c’est minime mais ça s’accumule - et surtout, vous interrompez le flot de vos pensées. De plus, votre cerveau doit commuter entre deux modes différents (le mode souris et le mode clavier sont deux modes de fonctionnement bien disctinct pour le cerveau, le «switch» prends un certain temps et l’accumulation fatigue). Donc, n’utilisez pas la souris pour vous déplacer dans vos documents, le clavier est bien plus rapide avec Vim. Au début vous serez totalement paumé, c’est normal. Mais ne perdez pas de vue que Vim est fait pour être piloté au clavier, donc gardez vos mains sur votre clavier.

Je suis même prêt à parier que dans quelques temps, vous chercherez les moyens d’utiliser vos autres logiciels sans la souris …

À demain.

Articles connexes

Commentaires