Xavier Nayrac

Rubyiste accro au TDD, serial blogger, apprenti data scientist, heureux utilisateur de Vim, accordéoniste.
Si vous vous sentez particulièrement généreux, suivez moi sur Twitter.

Elixir et les paramètres par défaut

| Comments

Niveau : facile

Pour définir un paramètre par défaut dans une fonction de module, Elixir fournit l’opérateur //:

test.exs
1
2
3
4
5
6
7
8
defmodule M do
  def foo(a // "a") do
    IO.puts(a)
  end
end

M.foo()
M.foo("z")
$ elixir test.exs 
a
z

Beaucoup d’autres langages permettent la même chose, en général à l’aide de l’opérateur d’affection =. Si Elixir utilise // à la place de =, ça n’est pas par goût de l’étrange ou par snobisme. Avec Elixir l’opérateur = fait plus que de l’affectation, = fait aussi du pattern matching. Et d’après ce que j’ai pu voir, le pattern matching est interdit dans la définition des paramètres.

On peut bien sûr mixer paramètre normal et paramètre par défaut:

test.exs
1
2
3
4
5
6
7
8
defmodule M do
  def foo(a, b // "b") do
    IO.puts "#{a} #{b}"
  end
end

M.foo("a")
M.foo("a", "z")
$ elixir test.exs 
a b
a z

Encore une fois c’est comme avec un tas d’autres langages. On place les paramètres par défaut à la fin. Mais Elixir va plus loin en permettant de placer les paramètres par défaut n’importe où:

test.exs
1
2
3
4
5
6
7
defmodule M do
  def foo(a // "a", b) do
    IO.puts "#{a} #{b}"
  end
end

M.foo("z")
$ elixir test.exs 
a z

C’est peut-être un classique de la programmation fonctionnelle, mais moi, c’est la première fois que je vois ça. Je ne sais pas encore si c’est utile, mais au moins c’est possible. Si vous connaissez d’autres langages qui permettent ce truc, laissez moi un commentaire, je suis curieux.

À demain.

Articles connexes

Commentaires