Xavier Nayrac

Rubyiste accro au TDD, serial blogger, apprenti data scientist, heureux utilisateur de Vim, accordéoniste.
Si vous vous sentez particulièrement généreux, suivez moi sur Twitter.

Introduction à la meta-programmation en Ruby

| Comments

Niveau : intermédiaire

La méta programmation, qu’est-ce que c’est ? C’est le fait de modifier le code au moment de l’exécution d’un programme. Par modifier, il faut aussi entendre créer et supprimer. C’est un peu le pendant naturel de l’introspection dont j’ai parlé récemment.

Pour cette introduction au concept de méta programmation, on va y aller en douceur. Prenons la bête classe suivante:

1
2
3
4
5
6
7
8
9
class Greeting
  def alphonse
    'Hello Alphonse'
  end
end

puts Greeting.new.alphonse

#=> Hello Alphonse

On définit la méthode alphonse de manière classique:

def alphonse
  'Hello Alphonse'
end

C’est comme ça qu’on fait tous les jours ;) En fait cette façon de définir la méthode alphonse est du sucre syntaxique. Ruby est bourré de sucre syntaxique. Pour définir notre méthode alphonse on pourrait utiliser… une méthode ! Voyons l’exemple suivant:

1
2
3
4
5
6
7
class Greeting
  define_method('alphonse') { 'Hello Alphonse' }
end

puts Greeting.new.alphonse

#=> Hello Alphonse

Le résultat est identique, et pour cause: c’est la même méthode, on l’a simplement définit autrement.

On a donc:

def alphonse
  'Hello Alphonse'
end

qui est identique à:

define_method('alphonse') { 'Hello Alphonse' }

Alors ça nous fait une belle jambe ! Parce que honnêtement, qu’est-ce qu’on y gagne ? Pas en lisibilité en tous cas. Alors quoi ? Un indice: on a utilisé une méthode pour définir une méthode. Ce qui nous permet de faire ce qui suit:

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
class Greeting
  ['alphonse', 'charlotte', 'marcel'].each do |method|
    define_method(method) { "Hello #{method.capitalize}" }
  end
end

puts Greeting.new.alphonse
puts Greeting.new.charlotte
puts Greeting.new.marcel

#=> Hello Alphonse
#=> Hello Charlotte
#=> Hello Marcel

Bon, on a toujours pas gagné en lisibilité. Par contre on gagne en compacité, imaginez un peu si il y avait 20 méthodes.

Et sinon, concrètement, ça sert à quoi ? Sans cette capacité de méta programmation, comment feriez vous si, mettons, les noms des méthodes à implémenter ne sont pas connus au lancement du programme ? C’est par exemple une grande par de la magie de Rails. Dans Rails vous pouvez chercher User.find_by_name('charlotte') alors même que vous n’avez nulle-part définit cette méthode. C’est grâce à la méta programmation.

Ça me donne l’idée de faire quelques prochains articles sur ce sujet.

À demain.

Articles connexes

Commentaires