Xavier Nayrac

Accro au TDD, rubyiste mais pas que, maker, heureux utilisateur de Vim, accordéoniste.
Si vous vous sentez particulièrement généreux, suivez moi sur Twitter.

Un space invaders avec Opal.rb - partie 15

| Comments

Niveau : intermédiaire

Vous en avez peut-être marre de tapez rake build à chaque petite modification de votre code ? Moi, oui. En utilisant Sprockets, on peut rendre le build automatique. Cool.

La marche à suivre est décrite dans la documentation d’Opal. Basiquement, on ajoute un fichier config.ru à la racine:

config.ru
1
2
3
4
5
6
7
8
require 'bundler'
Bundler.require

run Opal::Server.new { |s|
  s.append_path 'app'
  s.main = 'application'
  s.index_path = 'index.html'
}

Et on change la localisation du script dans index.html:

index.html
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
<!DOCTYPE html>
<html>
  <head>
    <meta charset="utf-8" />
    <script src="http://code.jquery.com/jquery-1.11.0.min.js"></script>
  </head>
  <body>
    <canvas width="700" height="600" id="canvas"></canvas>
    <script src="assets/application.js"></script>
  </body>
</html>

Après quoi on lance l’application rack:

$ bundle exec rackup

Et votre appli est accessible à l’adresse localhost:9292.

Maintenant tout changement de code demande seulement un raffraichіssement dans le navigateur.

À demain.

Articles connexes

Commentaires