Xavier Nayrac

Rubyiste accro au TDD, serial blogger, apprenti data scientist, heureux utilisateur de Vim, accordéoniste.
Si vous vous sentez particulièrement généreux, suivez moi sur Twitter.

Ruby 2.0: Les arguments nommés

| Comments

Niveau : facile

Les arguments nommés étaient absents de Ruby jusqu’à sa version 2.0, curieux pour un langage qui fait tellement penser à Smalltalk.

Il était bien sûr possible de les simuler en utilisant un hash, un peu comme ce qu’on fait en Javascript:

1
2
3
4
5
6
def person(opts = {})
  defaults = {name: "toto", age: 99}
  opts = defaults.merge opts
  puts opts[:name]
  puts opts[:age]
end

Mais bof. Ça ressemble à tout sauf à du Ruby. C’est un hack, un truc, une astuce, tout ce qu’on veut mais ça ne s’intègre pas au langage. Voici la même méthode, avec cette fois-ci des arguments nommés:

1
2
3
4
def person(name: "toto", age: 99)
  puts name
  puts age
end

Et voici comment différentes manières d’appeler cette méthode:

1
2
3
4
5
person
person name: "oscar"
person age: 18
person name: "oscar", age: 18
person age: 18, name: "oscar"

Cool, ça fonctionne dans tous les sens. Par contre, pas question d’oublier le nom de l’argument:

1
2
person "oscar", 18
ArgumentError: wrong number of arguments (2 for 0)

On peut aussi mélanger arguments normaux et nommés, à condition que les arguments nommés viennent après. Le code suivant est valide:

1
2
3
4
5
6
def person(name, age: 99)
  puts name
  puts age
end

person "oscar"

Mais pas celui-ci:

1
2
3
4
5
>> def person(age: 99, name)
>> end
SyntaxError: (irb):1: syntax error, unexpected tIDENTIFIER
def person(age: 99, name)
                        ^

À demain.

Articles connexes

Commentaires