Xavier Nayrac

Accro au TDD, rubyiste mais pas que, maker, heureux utilisateur de Vim.
Si vous vous sentez particulièrement généreux, suivez moi sur Twitter.

100 jours de synthé modulaire

| Comments

Pendant 100 jours je vais étudier les synthés modulaires selon les règles suivantes, adaptées du site 100DaysOfX :

Règles

  • 1 heure par jour pendant les 100 prochains jours. (Mais j’ai une famille, des obligations, plusieurs autres passions et loisirs. Donc il est probable que je ne puisse pas souvent trouver une heure entière. Pas grave, ce qui compte c’est le coté journalier.)
  • 1 tweet quotidien sur mes progrès du jour (#100DaysOfMusic #ModularSynth).
  • 1 blog post par semaine minimum, pour aider d’autres personnes avec ce que j’aurai appris.

Objectif(s)

L’objectif général est simplement de faire quelque chose avec un synthé modulaire. Cela devrait se concrétiser à travers les quatre directions suivantes :

Fabriquer un synthé modulaire hardware

Un synthé modulaire revient vite très cher. Mais en le fabriquant moi-même, et avec peu de modules, je devrais m’en sortir pour pas grand chose. Je pense fabriquer des modules analogiques aussi bien que des numériques.

Écrire des modules software

Y a pas que le hardware dans la vie. J’ai découvert récemment le programme VCV Rack, un synthé modulaire software, et j’ai plusieurs modules en tête.

Produire de la musique

Parce que c’est quand le but d’un instrument de musique, quel qu’il soit ! Je vais donc faire de la musique avec des synthés modulaires hardware et software. Et je la diffuserai, parce qu’au final, la musique c’est quand même mieux quand on l’écoute.

Comprendre la théorie derrière les modules des synthés modulaires

J’ai certaines lacunes que j’aimerai combler. Par exemple, comment faire de la musique avec des shift registers, avec des portes logiques (or, xor, and), comment peut bien fonctionner un séquenceur analogique, quelles sont les différences entre un bruit blanc, un bruit rose, un bruit bleu, etc.

Commentaires