Xavier Nayrac

Accro au TDD, rubyiste mais pas que, maker, heureux utilisateur de Vim.
Si vous vous sentez particulièrement généreux, suivez moi sur Twitter.

Gopher : Récupérer le menu principal

| Comments

Pour aller plus loin dans la compréhension du protocole Gopher nous pouvons écrire un petit client texte, sans prétention.

Mais avant toutes choses, il faut pouvoir se connecter à un serveur, lui envoyer un sélecteur, et récupérer les informations que va envoyer le serveur. Il nous faut un langage qui permet de créer et d’utiliser des sockets facilement. Beaucoup de langages répondront à cette contrainte, donc en gros, choisissez celui avec lequel vous êtes le plus à l’aise.

Voir l’article précédent : Présentation de Gopher

Ruby

Voyons comment faire en Ruby.

D’abord on crée la connexion (1). Rappelez-vous, le protocole Gopher prévoit que le serveur n’envoie rien du tout après une connexion réussie.

Ensuite (2) nous envoyons un sélecteur vide au serveur. Ce qui correspond en quelque sorte à demander le menu principal. Le protocole Gopher explique qu’un sélecteur doit être terminé avec les caractères de retour à la ligne CR suivi de LF. Ce qu’on écrira "\r\n" dans beaucoup de langages.

Puis (3) nous consommons et affichons chaque ligne de la réponse du serveur. Le protocole Gopher nous dit que le serveur termine lui aussi ses lignes par CR + LF. Ruby gère cette situation, avec gets, en supprimant les fin de ligne, c’est pourquoi nous devons utiliser puts ensuite pour afficher line avec un retour à la ligne.

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
# Fichier gopher.rb
require 'socket'

# 1
socket = TCPSocket.new 'gopher.quux.org', 70

# 2
socket.write "\r\n"

# 3
while line = socket.gets
  puts line
end

socket.close

Lancez le programme avec ruby gopher.rb.

D

On pourra préférer un langage qui produira un binaire pour distribuer le programme plus facilement. (Ici les performances ne rentrent pas en ligne de compte.) J’ai un faible pour le langage D en ce moment, alors voici le même programme en D. Vous le compilerez avec dmd gopher.d et le lancerez avec ./gopher.

Ce programme D suit exactement le même principe que le programme Ruby. On crée une connexion (1) ; on envoie un sélecteur vide (2) ; et on affiche la réponse (3).

Pour ce qui est de la lecture, D est plus low-level que Ruby, et on doit lire par tranche de X caractères, et non pas par lignes. Ici on lit la réponse par tranches de 1024 caractères et les retours à la ligne ne sont pas supprimés comme en Ruby, d’où l’utilisation de write et non pas writeln.

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
// Fichier gopher.d
import std.stdio;
import std.socket;

void main()
{
    // 1
    auto socket = new TcpSocket(new InternetAddress("gopher.quux.org", 70));

    // 2
    socket.send("\r\n");

    char[1024] buffer;
    ptrdiff_t amountRead;

    // 3
    while((amountRead = socket.receive(buffer)) != 0) {
        write(buffer[0 .. amountRead]);
    }

    socket.close;
}

Un point sur le point

Comme beaucoup de protocoles de la même époque et avant lui, Gopher indique qu’une réponse du serveur doit se terminer par un point (le caractère .) isolé sur une ligne. Dans les faits, très peu de serveurs se complique la vie avec ça.

N’hésitez pas à poster dans un commentaire ce petit programme traduit dans votre langage favori. À bientôt.

Commentaires