Xavier Nayrac

Rubyiste accro au TDD, serial blogger, apprenti data scientist, heureux utilisateur de Vim, accordéoniste.
Si vous vous sentez particulièrement généreux, suivez moi sur Twitter.

Bien débuter avec Vim: conseil numéro quatre

| Comments

Niveau : facile

Utilisez une version graphique

Utilisez une version graphique de vim, comme gVim sous Linux et Windows, ou MacVim sous MacOS, plutôt que la version pour terminal. À ceci 3 raisons:

Tout d’abord, une version graphique de Vim vous permettra d’utiliser votre police de caractère et votre jeu de couleur préféré sans problème. Dans un terminal, c’est pas gagné.

Ensuite, une version graphique vous donnera accès à une classique barre de menu. C’est tout bête, mais au début ça rassure.

Enfin, la barre d’outils fournit trois icônes très utiles pour les débutants: copier, couper, coller. Pendant la phase d’apprentissage, vous serez très heureux d’avoir ces icônes sous la main pour échanger du texte depuis Vim vers une autre application et vice-versa. C’est donc une exception à mon conseil numéro 2: Abandonnez la souris. Bien sûr, Vim possède des commandes au clavier pour faire ça, mais son système de clipboard/buffer très puissant est complexe et s’avère franchement déroutant pour le novice. En temps que débutant vous aurez bien assez de choses à apprendre comme ça sans vous en rajouter une couche.

À demain.

Articles connexes

Commentaires