Xavier Nayrac

Rubyiste accro au TDD, serial blogger, apprenti data scientist, heureux utilisateur de Vim, accordéoniste.
Si vous vous sentez particulièrement généreux, suivez moi sur Twitter.

L'auto-complétion programmable en Bash - partie 7

| Comments

Niveau : avancé

Cet article est la suite de: L’auto complétion programmable en bash: partie 6.

Un motif général et basique, la suite

Après avoir regardé la variable COMPREPLY dans le dernier article, on étudie aujourd’hui les variables COMP_WORDS et COMP_CWORD.

On va encore modifier notre script, cette fois pour examiner le contenu de la variable COMP_WORDS:

/etc/bash_completion.d/mytool
1
2
3
4
5
_mytool()
{
    COMPREPLY=${COMP_WORDS[@]}
}
complete -F _mytool mytool

N’oubliez pas de sourcer:

$ source /etc/bash_completion.d/mytool

Testons:

$ mytool foo bar[TAB]

est remplacé par:

$ mytool foo mytool foo bar

On voit que COMP_WORDS est un tableau qui contient chaque éléments de notre ligne de commande, au moment où celle ci est envoyée à l’auto-complétion.

Voyons maintenant COMP_CWORD:

/etc/bash_completion.d/mytool
1
2
3
4
5
_mytool()
{
    COMPREPLY=( $COMP_CWORD )
}
complete -F _mytool mytool

Si je tapes:

$ mytool foo bar[TAB]

Cela va être remplacé par:

$ mytool foo 2

Donc, COMP_CWORD contient l’index de l’élément de la ligne de commande dans lequel se trouve le curseur.

On a maintenant tous les éléments en main pour comprendre le script présenté la dernière fois comme le motif de base pour l’auto-complétion:

/etc/bash_completion.d/mytool
1
2
3
4
5
6
_mytool()
{
    local current=${COMP_WORDS[COMP_CWORD]}
    COMPREPLY=( $(compgen -W "new compile test" -- $current) )
}
complete -F _mytool mytool

Il reste juste à expliquer la dernière ligne:

1
complete -F _mytool mytool

La fonction complete, interne à Bash, s’occupe bien sûr de l’auto-complétion du programme mytool. Le nombre d’options possibles est important, vous pouvez jeter un oeil au manuel si vous avez le temps. On se contentera ici de l’option -F. Cette option est très intéressante, elle prend en argument le nom d’une fonction (ici _mytool) qui va calculer la complétion. Cette fameuse option -F permet aussi à complete de savoir qu’elle doit chercher des résultats dans la variable COMPREPLY. Notez la convention utilisée: la fonction _mytool calcule la complétion du programme mytool.

À demain.

Articles connexes

Commentaires