Xavier Nayrac

Rubyiste accro au TDD, serial blogger, apprenti data scientist, heureux utilisateur de Vim, accordéoniste.
Si vous vous sentez particulièrement généreux, suivez moi sur Twitter.

Mon patch pour Ruby a été refusé

| Comments

Niveau : intermédiaire

Il y a quelque jours, j’ai présenté les nouvelles méthodes de la classe Set, mise à jour avec la sortie de Ruby 2.1. Un commenteur m’a fait remarquer avec raison que le code pourrait être bien plus simple. Ni une, ni deux, j’écris un patch, les tests passent, j’envoie un pull request. Le patch sera gentillement refusé, et c’est bien normal…

Voici le code des méthodes originales:

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
  def intersect?(set)
    set.is_a?(Set) or raise ArgumentError, "value must be a set"
    if size < set.size
      any? { |o| set.include?(o) }
    else
      set.any? { |o| include?(o) }
    end
  end

  def disjoint?(set)
    !intersect?(set)
  end

Et voici comment je les ai recodées:

1
2
3
4
5
6
7
8
  def intersect?(set)
    !disjoint?(self)
  end

  def disjoint?(set)
    set.is_a?(Set) or raise ArgumentError, "value must be a set"
    (self & set).empty?
  end

Je trouvais mon nouveau code vraiment très bien foutu: deux fois plus court et plus simple à lire. Seulement j’avais oublié deux petites choses qui le rendent moins efficace que le code original:

Premièrement, mon code crée un objet intermédiaire (avec self & set) qui n’est pas nécessaire.

Deuxièment, le code original s’arrête dès qu’un élément en commun est trouvé, alors que le mien remplira un (nouveau) set avec tout les éléments en communs. C’est évidemment beaucoup moins efficace, surtout avec de gros sets.

Moralité : un code plus court n’est pas toujours synonyme de plus efficace !

À demain.

Articles connexes

Commentaires