Xavier Nayrac

Rubyiste accro au TDD, serial blogger, apprenti data scientist, heureux utilisateur de Vim, accordéoniste.
Si vous vous sentez particulièrement généreux, suivez moi sur Twitter.

Aidez-vous : traduisez !

| Comments

Niveau : facile

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours traduit de la documentation technique anglaise en français. J’ai commencé par traduire des tutoriaux sur l’assembleur, juste pour moi. Plus tard, j’ai traduis des pages de documentation sur Netbeans. C’était un autre temps, un temps où je n’utilisais pas encore Vim, où je programmais en Java… Et j’ai énormement appris en faisant des traductions.

Tous les développeurs ne lisent pas l’anglais, même technique. Certains ont des problèmes avec la langue de Shakespeare et ont besoin de documentation en français. On peut toujours se dire que, quand même, ils devraient s’y mettre, mais en attendant, ils font comment ?

Même quand vous maitrisez assez l’anglais pour lire la documentation dans la langue originale, il est toujours plaisant de pouvoir lire dans sa langue, surtout pour une première approche du produit.

Aidez-vous, traduisez de la documentation open-source ! J’y vois trois avantages:

  1. Quel que soit votre niveau en anglais, vous allez vous améliorer en en faisant des traductions. Apprendre du nouveau vocabulaire, des nouvelles tournures, etc.
  2. En traduisant des documentations, vous allez en apprendre plus sur le produit, quel qu’il soit, puisque vous serez dans l’obligation de comprendre chaque détail du produit.
  3. Ça peut être un avantage pour votre CV. S’il est vrai que certains employeur ne s’intéressent pas à votre anglais, je n’en ai jamais vu qui considèrent un bon niveau d’anglais comme un point négatif ;)

Même si vous pensez ne pas avoir un niveau suffisant, lancez-vous ! Vous en retirerez toujours un bénéfice.

À demain.

Articles connexes

Commentaires