Xavier Nayrac

Rubyiste accro au TDD, serial blogger, apprenti data scientist, heureux utilisateur de Vim, accordéoniste.
Si vous vous sentez particulièrement généreux, suivez moi sur Twitter.

Le jeu de la vie en logo - partie 1

| Comments

Niveau : intermédiaire

C’est parti pour la version Logo du jeu de la vie. J’utiliserais ucblogo en version 5.5, qui est celle qu’on trouve dans les paquets Debian. Sur leur site vous trouverez la version 6, si vous souhaitez la compiler.

$ logo
Welcome to Berkeley Logo version 5.5

Introduction

Attention ! Le monde de Logo est autre. Je n’ai pas d’autres formules qui me viennent à l’esprit. Si vous utilisez Vim, j’ai écrit un fichier de coloration syntaxique pour Logo, minimal, mais toujours utile pour ne pas se sentir coincé dans les années 80. Et comme il n’existe pas de frameworks de test (ou alors ils sont bien cachés), j’en ai écrit un rudimentaire : Logo unit test.

Bref, vous aurez compris que l’éco-système Logo open source est assez pauvre, voir inexistant. Je crois qu’il n’y a même pas de tag logo sur stackoverflow.

Création d’une génération

Créons un fichier pour les tests, et un fichier pour l’implémentation.

$ tree
.
├── generation.lg
└── test.generation.lg

En avant pour le premier test, je veux m’assurer que la procédure create.generation renvoie une liste.

test.generation.lg
1
2
3
4
5
load "generation.lg

to t.create.generation.returns.a.list
assert.list create.generation
end

Tout d’abord, les points n’ont rien à voir avec des appels de méthode/fonction/procédure. C’est juste une manière de nommer les choses. En Ruby on aurait assert_list, en Java assertList, en Racket assert-list, en Logo c’est plutôt assert.list.

Ensuite, la première ligne load "generation.lg, qui charge le fichier generation.lg, ne contient pas de faute de frappe ! Il y a bien un seul guillement double ("). C’est la façon de dire que generation.lg doit être pris dans son sens littéral, pas en tant que variable ou procédure, mais bien en tant que nom.

Lancer les tests

On lance les tests en chargeant la procédure tt. Logo nous dit je ne sais pas comment faire pour create.generation. Normal puisque cette procédure n’existe pas encore.

$ logo
Welcome to Berkeley Logo version 5.5
? tt "test.generation.lg
I don't know how  to create.generation  in t.create.generation.returns.a.list
[assert.list create.generation]

Notre première procédure

Il suffit de renvoyer une liste vide pour faire passer le test. Notez que output est l’équivalent du plus commun return.

generation.lg
1
2
3
to create.generation
output []
end
? tt "test.generation.lg
.

1 tests. 0 fail.

Une liste à plusieurs dimensions

Notre liste devra avoir une largeur (x) et une hauteur (y), commençons par tester la hauteur.

test.generation.lg
1
2
3
4
5
6
7
8
9
load "generation.lg

to t.create.generation.returns.a.list
assert.list create.generation 3
end

to t.create.generation.have.a.height
assert.equal 3 count create.generation 3
end

Voici le code permettant de faire passer nos nouveaux tests.

generation.lg
1
2
3
to create.generation :height
output cascade :height [lput # ?] []
end

cascade prend un nombre d’itération, un template et une valeur de départ. lput (pour last put) ajoute une valeur à la fin d’une liste. # dans le template est remplacé par l’itération.

Ensuite, nouveaux tests pour s’assurer qu’on a aussi une largeur.

test.generation.lg
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
load "generation.lg

to t.create.generation.returns.a.list
assert.list create.generation 4 3
end

to t.create.generation.have.a.height
assert.equal 3 count create.generation 4 3
end

to t.create.generation.have.a.width
assert.equal 4 count first create.generation 4 3
end

On implémente notre liste à 2 dimensions.

generation.lg
1
2
3
4
5
6
7
to create.generation :width :height
output cascade :height [lput (p.create.line :width) ?] []
end

to p.create.line :width
output cascade :width [lput 0 ?] []
end

Le p. en tête d’un nom de procédure est une convention que j’ai utilié pour signifier que la procédure est privée.

Les tests passent.

? tt "test.generation.lg
...

3 tests. 0 fail.

On peut regarder à quoi ressemble la sortie de notre procédure.

? print create.generation 4 3
[0 0 0 0] [0 0 0 0] [0 0 0 0]

Un peu de hasard

Les cellules du jeu de la vie sont représentées soit par un 0 (cellule morte), soit par un 1 (cellule vivante). Je teste que create.generation produit bien une suite de 0 et de 1.

test.generation.lg
1
2
3
4
5
to t.create.generation.produces.0s.or.1s
rerandom
localmake "result create.generation 3 2
assert.equal :result [[1 0 1] [1 1 1]]
end

rerandom place le générateur de nombre aléatoire dans un état reproductible, pour pouvoir tester facilement. localmake déclare une variable locale, ici result qui va contenir la sortie de create.generation 3 2.

Et j’implémente avec la procédure random qui renvoie un nombre aléatoire.

generation.lg
1
2
3
to p.create.line :width
output cascade :width [lput (random 2) ?] []
end

Et voilà, les tests passent.

? tt "test.generation.lg
....

4 tests. 0 fail.
? print create.generation 9 3
[0 0 1 0 1 1 0 0 0] [1 1 1 1 0 0 0 1 1] [1 0 1 0 1 1 1 1 0]

Le code précédent fonctionne très bien, par contre on peut faire un refactoring intéressant qui va me permettre de parler d’un phénomène étrange en Logo.

generation.lg
1
2
3
4
5
6
7
to create.generation :width :height
output cascade :height [lput p.create.line ?] []
end

to p.create.line
output cascade :width [lput (random 2) ?] []
end

Vous remarquerez que j’ai enlevé le paramêtre width de la procédure p.create.line et que ce width n’est plus passé par create.generation. Pourtant le code continue de fonctionner comme un charme.

C’est que Logo a une notion toute particulière de la localité des variables. Une variable locale à une procédure est connue dans cette même procédure et aussi dans les sous-procédures appelées par cette même procédure. Autrement dit, p.create.line connait les variables width et height puisqu’elle est appelée par create.generation.

Ce n’est pas le seul langage à fonctionner comme ça (les premiers Lisp et Perl, il me semble). Par contre je me demande toujours si c’est génial, ou irresponsable.

Articles connexes

Commentaires