Xavier Nayrac

Rubyiste accro au TDD, serial blogger, apprenti data scientist, heureux utilisateur de Vim, accordéoniste.
Si vous vous sentez particulièrement généreux, suivez moi sur Twitter.

Le jeu de la vie en Rust - partie 1

| Comments

Niveau : facile

Premiers pas avec Rust

On va écrire une version simple du jeu de la vie en Rust.

Installer Rust

Rendez-vous sur cette page pour trouver le type d’installation qui vous convient. Même si on peut trouver que cela pose des problèmes, j’ai opté pour la méthode la plus simple:

$ curl -s https://static.rust-lang.org/rustup.sh | sudo sh

Cela installe la version nightly et le gestionnaire de paquet Cargo. L’installation est très rapide.

Pour information, voici la version que j’ai installé:

$ rustc --version
rustc 0.13.0-nightly (636663172 2014-12-28 16:21:58 +0000)

Cargo

Rust fournit un outil très proche du Bundler des rubyistes, il s’agit de Cargo. On s’en sert pour la création d’un projet, faire les builds, lancer les tests, gérer les dépendances, etc…

Je crée le projet game_of_life:

$ cargo new game_of_life --bin
$ cd game_of_life

Ça donne ceci:

$ tree
.
├── Cargo.toml
└── src
    └── main.rs

Le fichier Cargo.toml est un manifeste et ne nous intéresse pas trop pour l’instant.

Création d’une génération de cellules

Je ne vais pas parler de test aujourd’hui, ça sera pour plus tard. Je vais seulement écrire une fonction create_generation (ma toute première fonction Rust !) qui va produire un tableau de cellules, c’est à dire un tableau de 0 et de 1.

Pour représenter une génération, j’ai déjà utilisé dans les articles précédents des tableaux de tableaux et des tableaux à 2 dimensions. C’est ma dernière chance d’utiliser des tableaux plats. Voici le code complet du fichier main.rs.

src/main.rs
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
use std::rand::Rng;

fn main() {
    let gen = create_generation(3, 4);
    println!("{}", gen);
}

fn create_generation(width: uint, height: uint) -> Vec<uint> {
    let size = width * height;
    let mut result = Vec::new();
    for _ in range(0u, size) {
        let cell = std::rand::task_rng().gen_range(0u, 2u);
        result.push(cell);
    }
    result
}

Pour le compiler et le lancer, on peut utiliser Cargo:

$ cargo run
     Running `target/game_of_life`
[1, 1, 0, 1, 0, 1, 1, 1, 0, 1, 1, 0]

Je ne suis pas très content de cette fonction create_generation, j’ai bien conscience qu’elle est maladroite, mais elle a au moins un mérite: elle fonctionne ! Alors, place aux explications.

fn create_generation(width: uint, height: uint) -> Vec<uint> {

Rust est statiquement typé, le compilateur doit connaître la signature d’une fonction. Donc on déclare le type des paramêtres (ici uint pour unsigned int) et le type de la valeur de retour (ici un Vecteur).

let size = width * height;

On déclare une variable avec let. Pas besoin de préciser le type de size puisque le compilateur peut l’inférer.

let mut result = Vec::new();

Par défaut, une variable ne peut pas être modifiée, comme je désire ajouter des éléments à result, je dois spécifier mut (pour mutable).

for _ in range(0u, size) {
    let cell = std::rand::task_rng().gen_range(0u, 2u);
    result.push(cell);
}

0u est une autre manière de préciser le type. Ici c’est 0 de type uint. Dans la boucle on génère un nombre aléatoire et on l’ajoute dans result.

result

Finalement on renvoie result. Notez qu’il n’y a pas de point-virgule après result, c’est voulu, ça ne fonctionnerait pas avec. Par contre j’aurais pu écrire return result;, et là il faudrait le point-virgule. Je n’ai pas encore très bien compris le pourquoi du comment, donc je ne vais pas me risquer à vous fournir une explication foireuse.

Voilà, c’est tout pour ma première approche de Rust. La prochaine fois je parlerais des tests unitaires.

Articles connexes

Commentaires