Xavier Nayrac

Rubyiste accro au TDD, serial blogger, apprenti data scientist, heureux utilisateur de Vim, accordéoniste.
Si vous vous sentez particulièrement généreux, suivez moi sur Twitter.

Remplacer Sed et Awk par Ruby 11: La gem English

| Comments

Niveau : facile

Après avoir vu un exemple d’utilisation du mode sed/awk de Ruby au travers d’un one liner, on regarde aujourd’hui la gem English, qui facilite énormement la vie pour l’écriture des scripts.

On a vu jusqu’à présent deux variables globales, j’ai nommé $_ et $;. Ces noms sont justes barbares et imprononçables. Et des variables globales de ce genre, il y en a quelques autres qui vont nous être utiles. Voyons voir si vous êtes capable de deviner ce qu’elles représentent: $,, $\, $/ et $.. Vous avez deviné ? Non ? C’est là qu’entre en jeu la gem English. Cette gem va nous permettre d’accéder à ces variables à l’aide de noms compréhensibles par le commun des mortels:

   Nom court   Nom long
$; $FS         $FIELD_SEPARATOR
$, $OFS        $OUTPUT_FIELD_SEPARATOR 
$/ $RS         $INPUT_RECORD_SEPARATOR
$\ $ORS        $OUTPUT_RECORD_SEPARATOR
$. $NR         $INPUT_LINE_NUMBER
$_             $LAST_READ_LINE

Pour avoir accès à ceci dans un script, il faudra charger la gem dans un bloc BEGIN:

1
BEGIN { require 'English' }

Alors quand se servir des noms courts, des noms longs ? Tout dépend de votre background et de votre tâche.

Si vous débutez en Ruby, si vous devez écrire un script long et/ou complexe, si le script doit être maintenu pendant des mois ou plus, si il est maintenu par plusieurs personnes, utilisez les noms longs.

Si vous (et votre équipe) avez une expérience de Awk, les noms courts peuvent être une solution raisonnable.

Quand aux noms barbares, réservez les pour les one liners, les scripts courts one shot et les séances de masochisme.

À demain.

Articles connexes

Commentaires