Xavier Nayrac

Rubyiste accro au TDD, serial blogger, apprenti data scientist, heureux utilisateur de Vim, accordéoniste.
Si vous vous sentez particulièrement généreux, suivez moi sur Twitter.

Les sous-ensembles de listes dans R

| Comments

Niveau : facile

Après avoir parlé des sous-ensembles de vecteurs dans le langage R, c’est maintenant le tour des listes. En R, une liste peut contenir des types différents, au contraire du vecteur, limité à un seul type. Prenons par exemple la liste suivante :

1
> x <- list(1, 2, c("a", "b"))

À l’affichage, on remarque qu’il s’agit d’une liste grâce aux doubles crochets ([[]]) :

1
2
3
4
5
6
7
8
9
> x
[[1]]
[1] 1

[[2]]
[1] 2

[[3]]
[1] "a" "b"

Les éléments d’une liste peuvent être nommés. Suivant votre langage de prédilection, vous pouvez penser à une liste R comme à un hash, un dictionnaire, un tableau associatif, etc :

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
> x <- list(foo = 1, bar = 2, baz = c("a", "b"))
> x
$foo
[1] 1

$bar
[1] 2

$baz
[1] "a" "b"

Que se passe-t-il si on utilise la même syntaxe qu’avec un vecteur pour extraire un élément d’une liste ?

1
2
3
> x[3]
$baz
[1] "a" "b"

L’idée c’est que l’opérateur [] renvoie le même type d’objet que l’objet sur lequel il est appliqué. Donc utiliser [] sur une liste retourne une liste :

1
2
> class(x[3])
[1] "list"

Pour aller chercher un élément, et pas une liste à un seul élément, il faut utiliser l’opérateur double crochets ([[]]) :

1
2
> x[[3]]
[1] "a" "b"

Lorsque les éléments sont nommés, on peut bien sûr utiliser leurs noms comme clé :

1
2
> x$baz
[1] "a" "b"

Nous pouvons extraire un sous-ensemble d’une liste en passant les indices à l’opérateur crochet ([]) :

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
> x <- list(1, "2", 3, 4, 5)

> x[c(1, 3, 5)]
[[1]]
[1] 1

[[2]]
[1] 3

[[3]]
[1] 5

Ou bien en lui donnant un vecteur de booléens :

1
2
3
4
5
6
> x[c(F, T, F, T, F)]
[[1]]
[1] "2"

[[2]]
[1] 4

En faisant la même chose avec l’opérateur double crochets ([[]]) nous pouvons extraire le nième élément d’un vecteur :

1
2
3
4
> x <- list(c(1, 2, 3), c("a", "b", "c"))

> x[[c(2, 1)]]
[1] "a"

Ce qu’on peut décomposer ainsi, d’abord le 2ème élément de la liste :

1
2
> x[[2]]
[1] "a" "b" "c"

Puis le premier élément du vecteur, la syntaxe commence à devenir drôle :

1
2
> x[[2]][[1]]
[1] "a"

Question pour les connaisseurs du langage R : le code précédent me suggère qu’un vecteur agit aussi comme une liste et que l’opérateur double crochet ([[]]) n’est pas limité aux listes. Par exemple :

1
2
3
4
5
6
7
8
9
> y <- c("a", "b", "c")
> y
[1] "a" "b" "c"
> y[[2]]
[1] "b"
> y[2]
[1] "b"
> y[[2]] == y[2]
[1] TRUE

Est-ce qu’il y a un intérêt à utiliser les double crochets avec des vecteurs ?

Articles connexes

Commentaires