Xavier Nayrac

Rubyiste accro au TDD, serial blogger, apprenti data scientist, heureux utilisateur de Vim, accordéoniste.
Si vous vous sentez particulièrement généreux, suivez moi sur Twitter.

L'auto-complétion programmable en bash - partie 4

| Comments

Niveau : intermédiaire

Cet article est la suite de: L’auto complétion programmable en bash: partie 3.

Un programme bidon pour tester

On va faire un petit jeu de rôle : Vous avez écrit un nouveau langage informatique revolutionnaire, et maintenant vous voulez lui adjoindre un outil pour faciliter la gestion des projets. Ce fameux programme, qui va s’appeller «mytool» aura 3 commandes: new, pour créer un projet, compile, pour compiler le projet, et test, pour le tester. Et bien sûr, vous voulez profiter des joies de l’auto complétion:

mytool c[TAB]

devra devenir:

mytool compile

Pour comprendre les prochains articles, on est pas obligé d’avoir un «vrai» programme. Mais c’est quand même plus drôle pour faire tout un tas de tests. Voici donc le magnifique programme mytool:

mytool
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
#!/usr/bin/env bash

case $1 in
  new )
    echo Project created ;;
  test )
    echo Project tested ;;
  compile )
    echo Project compiled ;;
  * )
    echo error ;;
esac

Assurez vous que le programme ait les droits d’exécution (chmod +x) et qu’il soit dans votre PATH:

[~]⇒ mytool new
Project created
[~]⇒ mytool test
Project tested
[~]⇒ mytool compile
Project compiled
[~]⇒ mytool
error

La prochaine, promis, on commencera vraiment à faire de l’auto-complétion.

À demain.

Articles connexes

Commentaires